Perfect Health Solutions
Perfect Health Solutions

Ce couvre-feu ne sert à rien

Email sent: Oct 21, 2020 9:55am

Consultez la version en ligne.

   Ce couvre-feu ne sert à rien

Une mesure digne du moyen-age

La santé ? un business comme un autre...

Résistons ensemble !

Chère lectrice, cher lecteur,

Quelques fois, je suis inquiet.

Les mesures prises par le gouvernement français n’ont aucune incidence – selon leurs propres dires – sur l’épidémie.

Pourtant, force est de constater qu’il n’y a quasiment plus de morts en Suède — 46 sur le mois qui vient de s’écouler, sans les distinguer des autres affections respiratoires, bien entendu.

En Suède, il n’y a plus d’épidémie, encore moins de pandémie.

Rappelons qu’en Suède il n’y a eu, depuis le départ, ni confinement ni port du masque obligatoires.

Résultat : l’économie suédoise n’est pas atteinte.

Vous allez me dire que la santé de nos concitoyens est beaucoup plus importante que leur rôle économique, que la vie prime sur tout. A priori, je ne vois pas comment je pourrais être en désaccord…

Mais soyons réalistes, nous ne sommes plus au moyen-âge.

Le travail c’est la vie active, celle qui permet de financer tout le reste. Il y a 300 ans, on vivait surtout à la campagne, on mangeait ce qu’on produisait, on fabriquait ses vêtements…

Aujourd’hui, freiner durement l’économie, c’est mettre la vie de millions de gens en péril.

Je crains donc que les 32000 morts ne soient que la partie émergée de l’iceberg. La politique sanitaire et économique du gouvernement français a déjà des conséquences beaucoup plus graves.


Une mesure digne du moyen-âge

Le couvre-feu qui vient d’être décrété n’est qu’une forme de confinement partiel, dont l’efficacité est douteuse, mais la nocivité indéniable.

D’abord, le confinement était une mesure moyenâgeuse qui n’a été employée que lors d’épidémies très graves, telles que la peste. Et depuis le XVIIIe siècle au moins, sans grand succès.

En 2020, cette mesure n’a servi qu’à pallier le manque de moyens mis dans l’hôpital. Or même au pire moment de l’épidémie, en avril dernier, on continuait à licencier dans les hôpitaux1 .

Le directeur régional qui a osé l’annoncer a été limogé sur le coup, mais le gouvernement n’a rien changé à cette décision…2

Nos médias subventionnés claironnent que le confinement a sauvé des centaines de milliers de vie, mais ce sont des élucubrations basées sur des statistiques payées par l’Imperial College de Londres, généreusement doté par Bill Gates3 .

Rappelons que le magnat de l’informatique est obsédé à l’idée de vacciner deux fois la population mondiale, de son propre aveu4. Sachant la dangerosité des projets vaccinaux actuels, il y a lieu de douter de la bienveillance de Mr Gates.

Bien au contraire, telles que les statistiques officielles du Royaume-Uni le montrent, le confinement a tué 2 personnes en plus, pour chaque 3 personnes mortes de la pandémie5 .

Ces personnes sont mortes de ne pas être allées se soigner à l’hôpital, dont beaucoup de crises cardiaques. Or les accidents cardiovasculaires restent la première cause de mortalité dans les pays occidentaux.

Sont également en danger les désespérés, ceux qui sont malades et qui n’osent plus se soigner, ceux qui succombent à la solitude, à la faim – et il y a aussi les violences faites aux personnes, égrenées chaque jour comme faits divers.

Il en va de même partout dans le monde.

L’OMS, qui ne s’épargne jamais de provoquer une panique, déclare que les politiques de confinement dans le monde vont causer en 2020, entre 200 et 400 000 décès de plus, à cause de la seule tuberculose6 – une maladie que l’humanité traîne avec elle depuis toujours.

Et maintenant, que ce soit avec le couvre-feu comme avec le confinement, la situation est bien plus grave que si ses mesures n’avaient pas été prises.


La santé ? Un business comme un autre…

Le couvre-feu, mesure digne des heures les plus sombres de notre histoire, est un confinement inutile, absurde et tout aussi dévastateur pour l’économie que pour la santé.

Vous l’avez compris, ce n’est pas pour plaire aux « patrons » que l’économie continuait son cours lors des épidémies précédentes.

Pourtant, pour sauver des vies, laisser faire les médecins aurait suffi : pas de confinement et surtout, pas de réduction des dépenses de santé.

Or la Commission Européenne a demandé 63 fois à ses états membres de réduire leurs dépenses de santé entre 2011 et 2018… comme le rappelle l’eurodéputé Martin Schirdewan7, afin que les « acteurs privés » prennent le relais…

Il va de soi que ces recommandations sont devenues des obsessions chez nos politiques, pour qui la santé est un business à faire prospérer plus qu’un service public.

Hélas, cet acharnement à trancher dans le budget de la santé ne date pas d’hier…

Rappelons que la France est passée de 11 lits d’hôpital pour 1000 personnes en 1980 à 6,5 aujourd’hui, soit presque moitié moins de lits d’hôpital disponibles qu’il y a 40 ans ! Evidemment, ces statistiques sont parfaitement officielles8.

Mais comment se battre contre ce monstre froid qu’est la haute administration, lorsqu’elle s’obstine depuis 4 décennies à prendre des mesures contreproductives ?


Maudite hydroxychloroquine

Les très récentes perquisitions chez Olivier Véran, Sibeth Ndiaye, Agnès Buzyn et Edouard Philippe ne trouveront certainement pas les preuves que nous attendons.

Car comme dans la finance (et le banditisme), les ordres les plus graves et les plus risqués ne sont pas écrits. Et nos gouvernants sont soumis à l’industrie pharmaceutique. C’est un principe.

La preuve ? C’est le mauvais sort qu’on a fait à l’hydroxychloroquine, traitement qui ne coûte rien, et qui est aujourd’hui recommandé par plus de 140 articles scientifiques9. Elle ne rapportait pas assez de sous aux labos.

On se rappelle qu’Olivier Véran, le ministre de la santé français, a préféré se fier à une étude scientifique truquée, celle du Lancet, depuis retirée, plutôt qu’au Professeur Raoult et à ses bons résultats.

Or 100% des études scientifiques où l’hydroxychloroquine est donnée dans les stades précoces de la maladie montrent une amélioration de l’état de santé des patients.

Hélas, on ne trouvera chez les responsables politiques aucune preuve de leur allégeance envers l’industrie pharmaceutique, aucun chèque versé directement sur leurs comptes.

C’est toute la haute administration qui est impliquée. C’est un système entier, pas de la corruption de bas étage.

Non, le combat qui doit être mené est juridique et risque de durer beaucoup plus longtemps.

C’est pourquoi nous devons nous armer de la bonne façon, en espérant que justice soit faite, en bonne et due forme.


Résistons ensemble !

Devant l’ampleur de la catastrophe, je dois vous parler de l’association Bon Sens. C’est une vraie association de résistance.

Vous y retrouvez des personnalités courageuses, qui ont été en première ligne contre la désinformation du gouvernement et ses mesures catastrophiques.

Ils se battent également contre les médias subventionnés ou carrément financés par les acteurs de l’industrie pharmaceutique : France Info, France Inter, LCI, Libération, 20 Minutes et bien sûr, le Monde.

Rappelons que la fondation Bill et Melinda Gates a donné plus de 4 millions de dollars au quotidien Le Monde entre 2015 et 2019, comme leur propre site l’indique10.

Il est donc important de résister à la désinformation et aux mesures qui visent à nous saper le moral et à détruire le lien social et l’économie.

Seul le droit, aujourd’hui, nous permet de nous défendre en tant que citoyens, et de mettre en accusation ceux qui nous mènent au désastre.

Vous retrouvez dans cette association des personnalités éminentes de la résistance à l’autoritarisme sanitaire du gouvernement :

  • Le professeur Péronne, éminent infectiologue et auteur du livre Y a-t-il une erreur qu’ils n’ont pas commise ? où il remet en cause les choix du gouvernement, toujours en faveur de l’industrie pharmaceutique et au détriment de la santé de la population.
  • La députée et médecin Martine Wonner, qui fait entendre une voix indépendante à l’assemblée nationale, ce qui lui a naturellement valu son expulsion du mouvement présidentiel. Effectivement, comme elle l’a dit, l’organisme de contrôle épidémique américain (CDC) s’est excusé pour l’obligation inefficace de porter des masques, avant de se rétracter11.
  • Silvano Trotta, chef d’entreprise dans les télécommunications et la voix de la résistance sanitaire depuis le début de la pandémie. Il se fait depuis le premier jour le relais de tous les soignants qui n’en peuvent plus et ne comprennent pas les aberrations et les contradictions de la politique sanitaire.
  • Valérie Bugault, docteure en droit et spécialiste du mouvement mondialiste. Ses ouvrages et ses interventions nous apportent beaucoup de clarté dans un contexte géopolitique laissé volontairement opaque par les médias traditionnels. Son article tient une place éminente dans le dernier numéro de la revue de Michel Onfray, Front Populaire.
  • Alexandra Henrion Caude, généticienne, qui a prouvé logiquement avec quelques vidéos retentissantes l’absurdité des mesures gouvernementales et le fait que cette épidémie n’a rien d’exceptionnel, contrairement à ce que nous rabâchent les médias quotidiennement.
  • D’autres personnalités éminentes telles que Xavier Azalbert, directeur de la publication de France Soir, Corinne Reverbel, docteure en biochimie ou encore le médecin Gérard Guillaume.

C’est grâce à ces personnalités courageuses que nous pouvons savoir aujourd’hui, un peu mieux, ce qui se passe vraiment.

Leur engagement commun amorce un véritable mouvement citoyen dont l’importance nous dépasse tous individuellement.

La politique à courte vue du gouvernement nous mène de catastrophe en catastrophe, et ne nous protège en rien.

De plus, nos libertés individuelles d’aujourd’hui sont celles de nous soigner demain. L’économie d’aujourd’hui est celle qui va financer nos soins demain.

Voilà pourquoi il est important de demander au gouvernement et à la haute administration de rendre des comptes, pour éviter que les choses n’empirent encore.

L’adhésion à l’association est de 15€. Si vous le désirez, vous pouvez vous inscrire ici.

Portez-vous bien,

Marc Turenne

 
  1. https://www.ouest-france.fr/grand-est/nancy-54000/tolle-apres-des-propos-du-directeur-de-l-ars-grand-est-sur-des-fermetures-de-lits-au-chu-de-nancy-6800813 
  2. https://nvo.fr/macron-vire-le-directeur-de-lars-grand-est-mais-pas-son-plan-hospitalier/
  3. https://www.gatesfoundation.org/How-We-Work/Quick-Links/Grants-Database/Grants/2020/03/OPP1210755
  4. https://www.businessinsider.fr/us/bill-gates-14-billion-doses-coronavirus-vaccine-may-be-needed-2020-5
  5. https://www.dailymail.co.uk/news/article-8605885/Lockdown-killed-two-people-three-died-coronavirus.html
  6. https://www.huffingtonpost.fr/entry/coronavirus-tuberculose-oms_fr_5f86fa57c5b681f7da1da85f?utm_hp_ref=fr-homepage
  7. https://www.humanite.fr/la-commission-europeenne-demande-63-fois-aux-etats-de-reduire-les-depenses-de-sante-denonce-687250
  8. https://perspective.usherbrooke.ca/bilan/tend/FRA/fr/SH.MED.BEDS.ZS.html
  9. https://c19study.com/
  10. https://www.gatesfoundation.org/how-we-work/quick-links/grants-database#q/k=Le%20Monde&page=3
  11. https://khn.org/morning-breakout/another-cdc-reversal-agency-takes-back-info-on-how-covid-spreads-in-air/
 

Qui est Marc Turenne ?
Co-fondateur de Perfect Health Solutions, je partage en exclusivité avec vous mes recherches sur la santé.
Je vous fais découvrir des solutions hors des sentiers battus, inspirées du monde entier, et des protocoles 100% NATURELS pour mieux vivre.
Pour découvrir notre site internet, rendez-vous ici (1)
Pour lire tous nos conseils pour une meilleure qualité de vie, cliquez ici (2)
Pour être sûr de bien recevoir notre newsletter sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante. (3)
Si vous ne souhaitez plus recevoir nos lettres, cliquez ici (4)
Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L'éditeur n'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L'éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.
_La lettre Perfect Health Solutions_ est un service d'information gratuit.
Pour toute question, rendez-vous ici. (5)

(1) https://www.perfecthealthsolutions.eu/
(2) https://www.perfecthealthsolutions.eu/blog/notre-blog-1
(3) https://www.perfecthealthsolutions.eu/page/comment-bien-recevoir-les-emails
(4) https://perfecthealthsolutions.us12.list-manage.com/unsubscribe/post
(5) https://www.perfecthealthsolutions.eu/
(6) https://www.lemonde.fr/
(7) https://www.google.com/
(8) https://www.lefigaro.fr/


    VIA INTERNET

www.perfecthealthsolutions.eu


PAR TÉLÉPHONE

01 76 38 20 18


PAR COURRIER

Chemin des boulangers 17BP 234 • 78532 Buc Cedex,          FRANCE

Copyright © 2019 Perfect Health Solutions, All rights reserved.
Vous recevez cet e-mail car vous avez acheté nos produits dans le passé.
Nous vous en remercions.

Perfect Health Solutions
Rue de Neudorf 24
Mondercange 3937
Luxembourg

Se désinscrire

Other emails from Perfect Health Solutions

Perfect Health Solutions
Feb 27, 2021
Cette plante aurait-elle pu "tuer" la pandmie?
Perfect Health Solutions
Feb 20, 2021
Cette substance cachée dans votre cuisine qui vous rend accro
Perfect Health Solutions
Feb 13, 2021
A-t-il transformé un virus en pandémie ?
Perfect Health Solutions
Feb 6, 2021
2 excellentes nouvelles (si vous aimez la liberté)
Perfect Health Solutions
Jan 30, 2021
Ce nutriment devrait vous remettre au sport
Perfect Health Solutions
Jan 23, 2021
Ces vaccins qui aggravent la maladie